Plan d’absence de vision globale (PAG)

Alors que le conseil communal est appelé en ce jour à se prononcer définitivement sur le nouveau plan d’aménagement général de la Ville, le CSV Stad déplore que l’énorme travail effectué par l’administration communale ne repose sur aucun concept voire, sur aucune vision politique globale apte à relever les défis d’aujourd’hui et de demain.

Les nombreuses incohérences de classements que nous avons relevées dès le premier vote restent d’actualité et ce nonobstant le traitement de plus de 800 réclamations introduites par les citoyens. Certes, souvent les réclamants ont souhaité un classement plus favorable et souvent le collège échevinal leur a donné gain de cause. Ces rectifications ponctuelles sont pour la plupart d’entre elles à saluer.

Toutefois, certaines rectifications créent aussi de nouvelles incohérences. D’une part, parce que les personnes moins bien informées, moins aptes à défendre leurs droits n’ont pas introduit de réclamation et leur classement n’a pas été redressé alors que celui de leur voisin l’a été. D’autre part, parce que le collège échevinal a pris des choix qui risquent de réduire la qualité de vie dans les quartiers existants. Ainsi faudrait-il éviter une approche favorisant une forte densification des quartiers existants de la Ville, alors que souvent les infrastructures (telles les emplacements de parking) en place dans ces quartiers ne sont pas adaptées à une forte croissance en nombre d’habitants !

Ici, comme ailleurs, le CSV Stad estime que le collège échevinal mène une politique à vue : on réagit au lieu d’agir, on opère des modifications ponctuelles sans penser à leurs conséquences notamment en termes d’urbanisme et de mobilité. Où dans ce PAG, la Ville se donne-t-elle les moyens pour prendre à bras-le-corps la pénurie de logements dans la capitale ? Comment la Ville entend-elle réduire l’écart entre le nombre d’emplois disproportionnellement élevé par rapport au nombre de logements ? Ceci devrait être une priorité absolue pour chacun qui entend améliorer la qualité de vie de nos concitoyens, tout comme d’ailleurs l’élaboration d’un concept de mobilité pour les différents quartiers (existants et à venir) de la Ville.

A défaut de vision politique pour l’avenir de notre Ville et en raison des multiples incohérences qui subsistent, le CSV Stad ne peut que s’opposer au nouveau PAG !

Le CSV Stad souhaite d’ailleurs dès demain revoir ce PAG:

  • en y introduisant un concept urbanistique cohérent qui améliorera la qualité de vie des habitants de la capitale ;
  • en prévoyant la création en nombre de logements abordables et ceci prioritairement sur les grandes surfaces disponibles ;
  • en élaborant un plan de mobilité spécifique pour la Ville répondant aux besoins de chaque quartier et qui dès le départ, est à la hauteur des potentiels de développement définis par le PAG.

Ce PAG ne sera pas comme le projet actuel, un « Plan d’absence de vision globale » mais un véritable « Plan d’aménagement général ».

De Serge Wilmes, President vun der CSV Stad:

  • Weider zum Thema: Ons Stellungnahm zum PAG vum November 2016:

No PAG a Wuesstemsdebatt: organiséierte Chaos fir ons Haaptstad?