L’Ecole de Merl – Acte II

Chers habitants de Merl,

En octobre passé, le CSV-Merl avait pointé du doigt les barrières que la commune a fait installer devant l’école primaire de Merl, des deux côtés de la rue de Merl. Nous avons notamment critiqué le fait que ces barrières sont inamovibles et qu’elles empêchent ainsi les services de secours d’accéder en cas d’incident à la cour de l’école.

A n de faire bouger les responsables politiques, le comité du CSV-Merl avait informé le CSV-Stad de cette affaire qui, de son côté, a publié un commu- niqué de presse. Suite à cette prise de position, l’échevin de la ville de Luxem- bourg en charge de la sécurité routière, François Bausch, a annoncé qu’il songeait à faire remplacer les grilles

en place par des barrières pouvant être déplacées en cas d’urgence. Et en effet, en début d’année, deux des barrières se situant juste devant l’entrée de la cour de l’école ont disparu au pro t d’une installation provisoire. Par pur hasard, cette action s’est déroulée quelques jours avant une réunion publique organisée par le collège échevinal dans notre quartier! Mais hélas, depuis lors, plus rien ne s’est passé ! Les barrières provisoires sont toujours en place et il semble bien que le collège échevinal ait uniquement voulu couper court aux éventuelles critiques de la part d’habitants et de parents inquiétés!

D’ailleurs, rien n’a changé du côté du parking en face de l’école: les barrières installées sont toujours placées de telle manière qu’il est périlleux d’accéder au parking public. En effet, une des barrières bloque considérablement l’entrée du parking, de telle manière que les voitures doivent se rabattre sur la voie opposée pour pouvoir y accéder, sans heurter la barrière ou toucher les voitures garées le long de la rue de Merl.

Pour le CSV-Merl une telle attitude est tout simplement irresponsable et ne peut pas être tolérée plus longtemps: la sécurité des écoliers de Merl est en cause!

Ecrivez à l’échevin qui est responsable pour cette décision inacceptable et demandez-lui de remédier immédiate- ment et de manière défnitive à ces deux situations dangereuses devant l’école primaire de Merl!

(Adresse postale:
A l’attention de Monsieur
François Bausch, 1er échevin de la Ville de Luxembourg,
42, place Guillaume II,
L-2090 Luxembourg /
Adresse email: bausch@vdl.lu)

Le comité du CSV-Merl fera de même et demandera des comptes à Monsieur Bausch!

D’ici-là notre comité reste à l’écoute des habitants de notre quartier et peut être contacté à l’adresse suivante: CSV-Merl, c/o Jean-François Zimmer, 10 rue des Celtes,
L-1318 Luxembourg
(mail: jfz001@hotmail.com)

Pour le comité,

Jean-François Zimmer,
Président du CSV-Merl